« Anamorphose »  est imprégnée  de l’observation d’une chenille sortant de sa  chrysalide  en papillon éblouissant et de la sculpture de Le Bernin Apollon et Daphné, retournant à l’état végétal. La lumière toujours très présente tient un rôle prépondérant dans cette création. C’est elle qui permet la transformation. Vient ensuite la retraduction, elle-même métamorphose du regard. Est-ce une déesse mythologique, une danseuse des flots ou simplement la diffraction d’une goutte d’eau ? L’utilisation des feuilles d’or apporte une touche en hommage à l’art de l’enluminure et offre une nouvelle forme de lumière.

« Anamorphose » is imbued with the observation of a caterpillar emerging from its dazzling butterfly chrysalis and the sculpture of Bernini Apollo and Daphne, returning to the plant state. The ever-present light plays a leading role in this creation. It is she who allows the transformation. Then comes the itself a metamorphosis of the gaze. Is it a mythological goddess, a dancer of the waves or simply the diffraction of a drop of water? The use of gold leaf brings a touch in homage to the art of illumination and offers a new form of light.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Anamorphose”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.